VIDEO fr
La prelature a une extension de 8.115 km et il y a environ 124 milles habitants. 70% de la population est indigène et appartient au village de Ngäbe-Buglé, Naso e Bribrí. Il y a plus de 60.000 catholiques dans cette Prélature.
Les principales danses folkloriques sont d’origine afro-antillaise et indigènes. Les “bocatoreños” ont beaucoup de danses typiques où l’on danse en couple, lorsque sont célébrés des anniversaires ou des autres fêtes spéciales. Parmi ces danses, les plus connues sont: les Quadrilles Antillais, la danse Calidonia, le Palo de Maio; habituellement dansées vêtus de tenues spéciales et typiques.
Quelques-uns disent que le dernier cacique (chef des indigènes) de cette région était considéré comme un combattant infatigable étant donné sa force et son énergi, il était connu sous le nom de “Boka Toro”.
Le 6 octobre 1502, navigant avec son équipage sur la mer des Caraïbes près de l’île de Carenero afin de faire des réparations dans un de ses navires, en raison des fortes tempêtes et par reserver de stock sur l’île voisine, appelée Bastimentos, Columbus a vu une pierre qui avait la forme d’un “taureau couché avec sa gueule ouverte”.
SANTOPRELA fr
CATEDRALPRELA fr
Né le 25 janvier 1958 en Porto Armuelle, province de Chiriquí, Panamá. Évêque de la Prélature de Bocas del Toro, Panamá. Sa ordination épiscopale était le 21 janvier 2008.
Il a étudié la Philosophie et la Théologie au Collège San Vicente Ferrer de Valencia (Espagne), et a terminé ses études en 1982. Il a été ordonné diacre à Valence le 31 octobre 1981 et, le 24 octobre 1982, il a été ordonné prêtre par Mgr Martín Legarra OAR, au Collège San Agustín de Panama.
Il est ensuite retourné au Panama, à la paroisse de San José, où il a été vicaire de la paroisse et a travaillé au centre de formation professionnelle jusqu'en 1987. Il a continué son travail en tant que formateur au centre de formation professionnelle de Balmoral. En 1989, il déménage à nouveau au Guatemala, où il a servi comme formateur au séminaire de San Agustin. En 1998 il était destinée au ministère pastorale, d’abord a Totonicapán, ensuite à Quetzaltenando et de nouveau à Totonicapán. Après le chapitre provincial de 2007, il est revenu aux Panamá, à la paroisse de San José del Almirante, dans la mission de Bocas del Toro, où il réside actuellement.

6

Région

Comarca Ngäbe-Buglé
7

Siège

Provincia de Bocas del Toro
3

Monnaie

Dólar Estadounidense
pa_luces

Pays

Panamá
1

Langue

Espagnol
2

Superficie territoriale

4 5843,9 km²
4

Population

5

Fondation du Diocèse

17 de octubre de 1962

Bocas del Toro

Bocas del Toro

Redes Sociales


Hna. Elizabeth Santana


P. José María March Roca


P. Bartolomeu Blaj